Entretenir son antivol (attention au WD-40)

Media
Image
WD-40, le meilleur ami des antivols vélo ?

L'entretien et le nettoyage d'un antivol sont importants pour prolonger la durée de vie de celui-ci. Les conseils qui suivent peuvent d'ailleurs s'appliquer au vélo comme à la moto ou au scooter qui ont tous en commun cet accessoire. 

Parce qu'il est généralement remisé dans un garage ou dehors, et encore plus lorsqu'il protège votre vélo sur la voie publique, un antivol passe une bonne partie de sa vie exposé aux intempéries. Le froid et l'humidité en premier lieu peuvent entamer son fonctionnement. Si le corps de l'antivol ne craint généralement pas grand chose (une bonne dose d'acier trempé recouverte de plastique ou caoutchouc), c'est plutôt la serrure et les parties articulées de certains antivols dont il faut prendre soin.

Nettoyer régulièrement son antivol

La pluie et la poussière sont les principales ennemies de votre antivol, elles vont entraîner salissures et rouille et peuvent à la longue fatiguer le mécanisme de fermeture (serrure ou autre).

Ce qu'il faut faire

  • Dépoussiérer le corps de l'antivol et son bloc serrure avec un chiffon
  • Nettoyer avec un peu d'eau savonneuse l'antivol en insistant sur les traces de saleté (ne pas mettre d'eau sur la serrure ou fermeture)
  • Lubrifier régulièrement son antivol 

Ce qu'il ne faut pas faire

  • Ne jamais immerger l'antivol dans l'eau
  • Ne pas utiliser un nettoyeur haute pression
  • Si l'antivol devient dur à l'utilisation, ne jamais forcer sur la clé mais passer à l'étape lubrification 

Utiliser soigneusement son antivol 

Pour préserver votre antivol, quel que soit son type, nous vous proposons d'appliquer ces quelques conseils d'utilisation.

Tout d'abord, évitez de laisser traîner l'antivol au sol et attachez-le plutôt à mi-hauteur. Dans nos fiches conseils nous préconisons de toujours fixer l'antivol au cadre et à une roue, en même temps qu'au point de fixation. De cette façon, l'antivol ne traînera pas au sol ce qui évitera le contact avec l'eau et les salissures.

Ensuite, lorsque vous manipulez votre antivol, évitez les chocs ou le contact avec les surfaces rugueuses ou saillantes ; ce n'est pas que l'antivol craigne les coups, mais si la surface plastique ou caoutchouc s'abîme, elle sera moins à même de protéger l'acier de la corrosion.

Enfin, lorsque vous roulez avec votre antivol attaché au vélo, veillez à ce qu'il soit solidement fixé : surtout pas de frottement avec la roue ou le sol qui pourrait là encore endommager l'antivol en surface. Un antivol bien fixé ne devrait idéalement pas avoir de jeu, évitant ainsi les chocs qui pourrait non seulement abîmer l'antivol mais aussi le cadre de votre vélo.

Lubrifier son antivol

Tous les manuels des fabricants d'antivols le stipulent ; il est important de lubrifier régulièrement la serrure, le verrou ou les parties articulées de l'antivol. La fréquence dépend de l'utilisation, du temps passé dehors, sous la pluie ou dans des zones poussiéreuses. En moyenne, effectuer cette opération 3 fois par an est acceptable, voire plus si votre antivol est davantage exposé.

Il convient d'appliquer sur la serrure de votre antivol un produit à base de téflon, de silicone ou de graphite. Pour ce faire, préférez une bombe avec un embout qui permettra de pulvériser le lubrifiant de façon précise et en évitant les projections.

 
Lubrifiant graphite

Tenez votre antivol à la verticale de façon à ce que le produit "descende" plus facilement dans les zones à graisser et pressez la gâchette de votre lubrifiant. Essuyez au besoin le surplus, puis faites jouez le mécanisme plusieurs fois (pour la serrure, tournez plusieurs fois la clé de l'antivol).

Faut-il utiliser du WD-40 ?

Tous les bricoleurs le connaissent, et pour cause : le WD-40 est une référence absolue pour ce qui est d'entretenir, nettoyer, lubrifier, dégripper, éviter la corrosion... Nous n'allons pas nous attarder sur les centaines d'utilisations possibles de ce produit jugé indispensable dans l'attirail du bon bricoleur, mais sur son rôle dans l'entretien d'un antivol.

Le point le plus important : le WD-40 est un solvant et non un lubrifiant ! Beaucoup de gens l'utilisent comme graisse, parfois à tort. Dans le cas de votre antivol, sachez que le WD-40 va donc "nettoyer" c'est-à-dire dissoudre la graisse qui se trouve dans le mécanisme de fermeture. 

Besoin de faire le plein ?
WD-40 x1 WD-40 x2

Utiliser intelligemment le WD-40 consiste à :

Nettoyer votre antivol : le produit sera d'une redoutable efficacité sur les traces d'huile de chaîne qui se produisent immanquablement en attachant la roue arrière du vélo. Il laissera une fine couche de protection qui retardera l'apparition des salissures.

Dégripper le verrou avant lubrification : lorsque la serrure de l'antivol devient dure ou coince, c'est le bon moment pour dégaîner le WD-40. Petit plus, le produit est un excellent antigel qui évitera à votre serrure de coincer en cas de températures négatives.

Préparer le graissage : avant d'appliquer le bon lubrifiant (voir ci-dessus), le WD-40 est un excellent moyen de chasser l'humidité et la corrosion. 

Vous l'aurez compris, le WD-40 reste donc un incontournable même s'il ne suffit pas à lui seul à entretenir le verrou de votre antivol préféré.

Catégorie